2016 : patrimoine parfaitement centré sur des actifs prime dans le QCA de Paris

  • Commercialisation de 100% de l'immeuble 230 Boulevard Saint-Germain (Paris 6ème)
  • 6 immeubles d'une valeur de 439,7 M€ pour une surface totale de 18 792 m2 au 31 décembre 2016
  • Progression de l'ANR EPRA de +10,6% à 330,3 M€ au 31 décembre 2016

2015 : achèvement de la stratégie de recentrage sur un patrimoine de grande qualité

  • Cession de l’immeuble de bureaux 18 Avenue Winston Churchill à Charenton-le-Pont (94)
  • Réception des travaux de l’immeuble de commerce et de bureaux 230 Boulevard Saint-Germain (Paris 6ème) avec une location effective de 85% des surfaces après livraison
  • Une stratégie de recentrage du patrimoine immobilier qui se traduit par une création de valeur : augmentation de +2,7% à 47,8 €/ par action de l’Actif Net Réévalué

2014 : poursuite de la stratégie de création de valeur

  • Acquisition majeure de l'immeuble 61 rue Monceau (Paris 8ème)
  • Finalisation de la vente de l’immeuble 6 place République Dominicaine (Paris 17ème)
  • Achèvement des travaux sur l'imeuble 82 avenue Charles de Gaulle (taux d'occupation de 100%)
  • Actif net réévalué en progression de 2,74% à 44,1 € / action

2013 : une gestion immobilière active

  • Démarrage des travaux de réhabilitation du 230 boulevard Saint Germain (Paris 7ème)
  • Achèvement des travaux de rénovation de l’immeuble de Charenton-le-Pont (94)
  • Signature d’une promesse de vente pour la cession de l’immeuble 6 place République Dominicaine (Paris 17ème)
  • Actif net réévalué stable à 43,29 € / action

2012 : poursuite du recentrage stratégique

  • 4ème année consécutive de forte hausse du résultat net : +13,8% à 17,4 M€ grâce à d’importantes plus-values de cession
  • Réception de la 1ère tranche de travaux sur l’immeuble de Charenton-le-Pont (94) au 4ème trimestre 2012 (1,7 M€ sur environ 2,2 M€ au total)
  • Définition d’un plan de travaux sur l’immeuble du 230 boulevard Saint Germain (Paris 7ème) : permis de construire et de démolir déposé en octobre 2012
  • Poursuite des cessions des immeubles non stratégiques

2011 : concrétisation de la stratégie de développement

  • Valeur du patrimoine multiplié par 3 en 5 ans pour atteindre 345,5 M€
  • Chiffre d’affaires quadruplé en 1 an pour atteindre un niveau de 15,6 M€
  • Acquisition d’un immeuble prestigieux au 230 boulevard Saint Germain (Paris 7ème) pour 28,2 M€ (droits inclus), à restructurer
  • Cessions des immeubles non stratégiques

2010 : une nouvelle envergure

  • Fin des travaux de restructuration de l'immeuble du 23 avenue des Champs Elysées, (Paris 8ème)
  • Acquistion d'un immeuble d'exception au 127 avenue des Champs Elysées, (Paris 8ème) pour 91,8 M€ 
  • Augmentation de capital avec DPS pour 25,9 M€

2007 : concrétisation de la nouvelle dynamique

  • Elargissement du flottant en avril 2007 par la cession de titres détenus par Groupe Dassault
  • Accroissement du patrimoine en mars 2007 par l'acquisition de 2 immeubles de bureaux de prestige (Paris 8ème et Neuilly sur Seine) pour 37,6 M€

2006 : année de transition et de développement

  • Adoption du statut SIIC avec effet au 1er janvier 2006
  • Entrée d'un nouvel actionnaire au 29 juin 2006 : FFP (Société Foncière, Financière et de Participations), holding de la famille Peugeot
  • Accroissement du patrimoine par l'apport de 4 immeubles par GIMD (Groupe Industriel Marcel Dassault) et un immeuble par Valmy FFP (filiale à 100% de FFP)
  • Augmentation de capital de 11,1 M€ suite aux apports

2001-2005 : développement de la valeur de patrimoine et gestion courante du parc immobilier

Mai 2000 : développement par l'acquisition de lots de copropriété de bureaux situés au 26/28 rue Marius Aufan à Levallois 

Déc. 1999 : acquisition de 3 immeubles auprès de sociétés du Groupe familial Dassault par Finalens, renommée Immobilière Dassault

  • 6 place de la République Dominicaine (Paris 17ème), 51 avenue Hoche, (Paris 8ème)
  • 23 avenue des Champs Elysées, (Paris 8ème)

Oct. 1999 : décision de coter l'immobilier du Groupe Industriel Marcel Dassault

  • Rachat de 91,58% de la société Finalens par la Société Immobilière Argenteuil le Parc (filiale du Groupe Industriel Marcel Dassault)
  • Finalens était alors une « coquille vide » appartenant à Total, cotée à la Bourse de Paris